Amélioration de la production végétale

Chapitre 1 :  la nutrition minérale chez la plante verte

  Leçon n°1 : Les échanges d’eau par la plante verte

                         Activité 1 : L’absorption d’eau par la plante

Problème scientifique :

L’eau est un aliment indispensable à la plante qu’elle absorbe par ses racines.

*Quelles sont les structures responsables de l’absorption de l’eau au niveau des racines ?

*Comment peut-on mesurer la quantité d’eau absorbée par la plante ?

I-Mise en évidence de l’absorption d’eau :

 Que peut-on conclure des résultats de l’expérience1 ?

II- Localisation de la zone d’absorption :

A-   Organisation d’une jeune racine :    
                      

B- Détermination de la zone d’absorption :

 Que déduisez-vous ?

III- Mesure de la quantité d’eau absorbée : méthode du potomètre

    Proposez une méthode pour calculer la vitesse d’absorption de l'eau par la plante.

    Activité 2 : mécanisme de l’absorption d’eau par la plante

 

Problème scientifique :

La plante absorbe l’eau par les poils absorbants qui sont localisés au niveau de la zone pilifère de la racine.

Quels sont les mécanismes qui sont à l’origine des échanges d’eau entre le sol et les poils absorbants ?

I- Les échanges d’eau au niveau cellulaire :  

A-Organisation d'une cellule végétale:

B- Expérience :                                                                                                                                      

 Des fragments de l’épiderme interne d’oignon sont prélevés et placés dans des solutions de chlorure de sodium ( Na Cl ) à 3 concentrations différentes  ( 5‰ , 9et  12). On ajoute à chaque solution 1 ml d’une solution de rouge neutre pour colorer les vacuoles des cellules qu’on observe au microscope

C- Résultats et interprétations :

Concentrations
des solutions

Représentations  schématiques
de l’état des cellules observées

Commentaires Interprétations
des observations

 5

Les cellules présentent le même aspect avec une vacuole remplie d’eau ( cas obtenu avec une solution d’eau distillée) La cellule est dite turgescente : l’eau a pénétré ( ou diffusé ) du milieu extérieur ( moins concentré  ou hypotonique ) vers le milieu intérieur ( plus concentré ou hypertonique )

9

Le cytoplasme des cellules apparaît moins comprimé contre la membrane squelettique

La quantité d’eau qui pénètre dans la vacuole est égale à celle qui en sort .

Le milieu extracellulaire et le milieu intracellulaire (vacuole) ont les  mêmes concentrations en substances dissoutes : on parle de 2 milieux isotoniques  

 

12

La membrane cytoplasmique est décollée de la membrane squelettique sauf en quelques points

La vacuole a perdu beaucoup d’eau ce qui diminue son volume et provoque le décollement de la membrane cytoplasmique : la cellule est  dite plasmolysée.

L’eau a diffusé du milieu hypotonique( vacuole ) vers le milieu hypertonique

 

 

II- Le mécanisme de l’absorption :  L’osmose

A-   Expérience de l’osmomètre :  

B-   Résultats et interprétations :

  Le papier cellophane étant une membrane qui laisse passer l’eau et les substances dissoutes : c’est une membrane perméable.

L’élévation du niveau de la solution de  sulfate de cuivre ( Cu SO4 ) dans le tube de l’osmomètre est due à la pénétration de l’eau du becher  à travers le papier cellophane : Il y a donc un appel d’eau vers la solution de CuSO4.

Cet appel d’eau est due à une différence de pression de part et d’autre de la membrane de cellophane. La force à l’origine de cet appel d’eau est appelée pression osmotique

L’apparition de la coloration bleue dans le becher s’explique par la diffusion de CuSO4 de l’osmomètre.

Le niveau de l ’eau dans l’osmomètre continue à s’élever tant que la concentration de la solution de  CuSO4 dans l’osmomètre reste élevée par rapport à celle dans le becher.

Lorsqu’on atteint des concentrations égales de CuSO4 de part et d’autre de la membrane de cellophane , l’appel d’eau par osmose s’annule et le niveau de l’eau dans le tube de l’osmomètre descend sous l’effet de la pesanteur.

C-   Explications des échanges d’eau cellulaires par le mécanisme de l’osmose :

 L’absorption d’eau se fait au niveau des racines qui sont des organes adaptés à cette   fonction : leurs pois absorbants représentent une surface d’échange considérable entre la plante et le sol.

L’absorption d’eau se fait par le mécanisme de l’osmose. L’osmose est le passage d’eau à travers la membrane de la cellule , du milieu le moins concentré ( ou milieu  hypotonique) vers le milieu le plus concentré  (ou milieu hypertonique ) jusqu’à atteindre l’équilibre des concentrations dans les deux milieux ou isotonie.

La force qui détermine le passage d’eau , appelée pression osmotique est proportionnelle à la différence de concentration entre les milieux séparés par une membrane semi perméable. Elle est exprimée par la formule suivante :

  P = n R T ( en atmosphère )  

                               

                                  P :  pression osmotique

                          n : nombre de moles du soluté par litre

                         R : constante = 0.082

                         T : température en degrés Kelvin ( T° C + 273 )

 Si on considère que la cellule végétale fonctionne comme un osmomètre , on peut alors expliquer les différents états de la cellule ( turgescence , isotonie et plasmolyse ) :

Ø     Cas de la turgescence :                                                                                                                   

      La pression osmotique dans le milieu intracellulaire ( vacuole ) étant supérieure à celle du milieu extracellulaire ( Ci > Ce ). L’eau passe à travers la membrane cytoplasmique du milieu hypotonique vers le milieu hypertonique et la vacuole se trouve remplie d’eau.

Ø     Cas de l’isotonie :                                                                                                                       

      Le milieu intracellulaire ( vacuole ) et le milieu extracellulaire ( solution saline à 9) possède les mêmes pressions osmotiques. Il y a échange d’égales volumes d’eau de part et d’autre de la membrane cytoplasmique.

Ø     Cas de la plasmolyse :                                                                                                                    

      La pression osmotique du milieu extracellulaire devient supérieure à celle de la vacuole d’ou la diffusion de l’eau vers l’extérieur.                                                                                                                

D- Mécanisme des échanges d’eau au niveau des poils absorbants :

Un poil absorbant étant une cellule géante dont la vacuole représente le milieu intracellulaire alors que le milieu extracellulaire étant la solution du sol ( eau + sels minéraux du sol ).

ü     Si la pression osmotique dans les poils absorbants est supérieure à  celle de la solution du sol ,il y a absorption d’eau par les poils absorbants.

ü     Si la pression osmotique dans les poils absorbants est égale ou  inférieure à celle de la solution du sol , l’absorption de l’eau s’arrête.

    La pression osmotique dans les cellules de la racine est de plus en plus élevée en passant de la périphérie vers le centre. L’eau absorbée traverse horizontalement la racine , du poil absorbant vers le cylindre central , en passant de cellule en cellule par le mécanisme de l’osmose : c’est la conduction latérale

 

 

Index

     

Exercices